Glossaire referencement naturel seo

Glossaire du référencement naturel (SEO)

Dernière mise à jour faîtes le 09/08/2016.

A

    • A/B testing : C’est le fait de tester plusieurs versions d’un support afin d’en optimiser l’efficacité. Il peut s’agir de tester une version A et B d’un site internet pour voir celui qui transformera le plus de prospects en clients. Ou d’un email par exemple. Ce test se fait sur un échantillon de personnes.
    • ACP (Administrative Control Panel) : Il s’agit de la partie arrière de votre site, ce que l’on appelle aussi le back office ou votre panneau d’administration.
    • Adblock : Adblock est un bloqueur de publicité. Il va vous permettre de naviguer sur les sites internet sans être envahis de sons et images que vous ne voulez pas voir.
    • Adwords : outils de Google contenant le Planificateur de mots-clés. Ce dernier va vous permettre d’évaluer le nombre de fois où un mot-clé est tapé sur Google selon une période, un lieu et divers paramètres ajustables depuis l’outil. Un indispensable.
    • ALT : Cet attribut va permettre à Google d’identifier votre image et de la classer sur les moteurs de recherche. Elle va aussi servir dans le cas où votre image ne se charge pas, ce serait ce texte qui apparaîtrait.
    • Ancre de lien : C’est le mot ou la phrase qui va contenir un lien. Il faut savoir les utiliser et les doser, sans quoi vous serez considéré comme étant un spammeur. Exemple d’ancre en vert et en gras : Lancez votre boutique musulmane.
    • Annuaire : Site internet regroupant un grand nombre d’autres sites. Certains annuaires sont thématiques et d’autres généralistes. Ils peuvent aussi filtrer les résultats par localisation. Il y a des annuaires plus ou moins bénéfiques pour votre référencement, il faut savoir bien les choisir.
    • API : Interface de programmation qui permet d’intégrer à un site web une application/nouvelle fonctionnalité. Il s’agit de la partie visible d’un site qui permet de profiter de ses fonctionnalités. Comme l’authentification Twitter.

B

    • Balise h1, h2…h6 : Il s’agit de la hiérarchisation des différents titres sur les pages de votre site internet. Un titre h1 aura une grande importance, un titre h2 un peu moins et ainsi de suite. Il permet d’indiquer à Google l’importance de chaque titre mais aussi de structurer vos textes pour les utilisateurs.
    • Black Hat : Ce sont les tricheurs du web, les référenceurs escrocs. Nous accordons différents chapeaux à chaque référenceurs, celui de black hat correspond à celui qui ne respecte pas les recommandations des moteurs de recherche. Il veut à tout prix un résultat rapide et utilise des techniques interdites.
    • Backlink : Abus de langage qui consiste à désigner les liens qui pointent vers votre site internet. On les appelle aussi les inbound links. Ces derniers vont permettre à Google de se faire une idée sur la popularité des pages de votre site web.
    • Bombing : Il s’agit d’une méthode qui vise à placer une page de force sur un mot clé. Exemple : vous souhaitez placer tel produit d’un grand magasin sur le mot-clé « grosse arnaque », il va s’agir d’utiliser les failles de l’algorithme Google afin que lorsque quelqu’un tape « grosse arnaque », il tombe sur la page du produit.
    • Browser : Il s’agit de la version en anglais de « navigateur web ». C’est ce qui vous permet actuellement de lire cette page, de naviguer sur le web.

C

    • Call-to-action : C’est l’appel à l’action en français. C’est le fait d’inciter l’utilisateur à effectuer une action bien précise (abonnement, achat ou autres) via un élément bien précis (texte, image ou autres).
    • Cloacking : C’est une technique SEO utilisé par les Black Hat pour présenter du contenu différent aux utilisateurs et aux moteurs de recherche. Cette technique vise à optimiser le référencement mais est sévèrement sanctionnée par Google car contraire à ses principes.
    • Clustering : C’est une pratique des moteurs de recherches pour limiter l’apparition de plusieurs pages d’un même site sur une même requête. Cela s’explique par le fait que ces derniers doivent présenter un contenu varié et ne pas donner le monopole à un seul site.
    • CMS (Content Management System) : Logiciel permettant de simplifier la création d’un site internet. Il permet d’avoir un back-office et un front-office bien distinct. Son point faible est la sécurité et le référencement. Exemple de CMS : Prestashop ou WordPress.
    • Code http 200 : Ce code signifie que la requête est un succès. Les codes de cette série désignent tous une réussite.
    • Code http 300 : La série des requêtes 300 est celle des redirections. Il manque une action pour finaliser la requête. Le code 300 est une requête faisant appel à plusieurs ressources de langues.
    • Code http 301 : C’est le code pour une redirection définitive.
    • Code http 302 : C’est le code pour une redirection temporaire.
    • Code http 403 : C’est le code qui signifie que l’accès est interdit.
    • Code http 404 : C’est le code qui indique que la page demandée n’a pu être trouvée. Soit inexistante, soit supprimée ou déplacée. En tout cas la page n’a pas été redirigée.
    • Code http 500 : Ce code est lié au serveur. Il concerne les erreurs de configuration de ce dernier, une utilisation des données qui dépasse celles qui vous sont attribuées par votre serveur ou un refus du serveur de vous laisser accéder à votre ressource.
    • Contenu dupliqué : Soyez vigilant !C’est le contenu qui est copier-coller. Maintenant tout le monde le sait, Google sanctionne sévèrement ce genre de pratique.
    • Conversion : Il s’agit du passage à l’action de votre visiteur. L’action elle-même qui va le transformer de prospect à un autre statut. Exemple : Inscription, achat.
    • CPC : Littéralement « Cout par Clic », il s’agit du montant que vous payez lorsqu’un internaute clique sur une de vos annonces. Le CPC peut-être utile au SEO dans le sens où il est un indicateur de performance du mot-clé.
    • CPM : Il s’agit littéralement du « Cout pour mille », ce qui désigne le prix à payer pour 1000 affichage de votre bannière, 1000 « impressions » comme on les appelle. Qu’il y ait des clics ou pas, le prix est le même.
    • CPA : Littéralement le « Cout par Action », c’est le prix que vous payez quand un utilisateur effectue une action bien précise. C’est ce qui est souvent utilisé pour l’affiliation. Exemple : Achat, Inscription.
    • CSS (Cascading Style Sheet) : C’est le langage de programmation côté client qui permet au développeur de faire la mise en page du site. Exemple : modifier la taille d’un élément, sa couleur, etc.
    • CTR (Click Through Rate) : C’est ce qui détermine l’efficacité d’une page web, d’un blog ou d’un article. Pour le calculer, divisez le nombre de clic / le nom d’impression.

D

    • Densité de mots clés : Il s’agit du taux de présence de votre mot clé dans l’ensemble du texte de votre page. Il faut trouver un bon ratio afin de ne pas être considéré comme spameur mais rester aussi assez pertinent.
    • Domain Authority : Il s’agit d’une note de votre site allant jusqu’à 100 permettant de mesurer le poids de votre site par rapport à celui des autres en terme de référencement. Les actions du référenceurs visent à améliorer la notation.

E

F

    • FAQ : Littéralement « Foire aux questions » correspond à une page où les questions les plus fréquentes y sont inscrites. Cela permet de ne pas avoir à contacter le propriétaire du site pour une question déjà posée et commune.
    • Favicon : Ce mot est le rassemblement de deux mots anglais : « Favorite » + « Icon ». Il s’agit du petit icône apparaissant dans l’onglet de votre navigateur à côté du nom de la page que vous visitez, à gauche.
    • Fil d’arianne : Il s’agit du chemin qui relie la page que vous visitez actuellement à la page d’accueil. Il facilite le parcours sur le site et est utile pour le SEO.
    • Frame : Cadre qui permet l’intégration de blocs de textes sur votre site. Indispensable pour rendre votre site visuellement plus attractif. Sans lui, votre site ne serait qu’un grand bloc de texte.

G

    • Google Webmaster Tool : Un must-have en ce qui concerne les outils du référenceur. Outil Google qui permet de contrôler différents aspects de son site internet. Il permet notamment d’indexer son site auprès de Google avec l’envoi de Sitemap, il vous permet aussi de profiter des suggestions de Google pour optimiser votre site internet. Il vous permet aussi de voir les mots-clés qui vous apportent du trafic, mais aussi les liens qui pointent vers chacune de vos pages.
    • Google Analytics : Autre outils de Google qui est un outil de mesure d’audience. Aussi un indispensable, il permet de visualiser et analyser les visites de votre site web, de mesurer vos performances sur telles ou telles actions afin d’apporter des corrections en vue d’améliorer vos performances.
    • Google Adwords : .Une boîte à outils, avec le planificateur de mots-clés pour établir votre fameuse liste de mots-clés. Va vous donner une idée de la performance de vos mots-clés. Sert aussi au SEM.
    • Google My Business : Interface qui permet aux internautes de trouver la localisation de votre entreprise. Enrichit d’une fiche personnalisée, votre entreprise pourra y indiquer son emplacement géographique, ses horaires d’ouverture, son numéro de téléphone, des photos, et bien d’autres éléments pour aider vos prospects à vous trouver.

H

    • Header : Le header est la partie supérieure de votre site internet. Cette section se termine après votre titre de page de manière générale. Elle y contient logo, menu, barre de recherche et autres éléments spécifiques à votre site internet comme de la réassurance ou autres.
    • Hoarding : Technique qui vise à renforcer le poids de chacune de vos pages (leurs forces) en augmentant le nombre de liens entrant mais en limitant ceux qui sortent.
    • Html (HyperText Markup Language) : Langage côté client qui permet de structurer votre page web. Il en existe différentes versions partant du HTML pour arriver au HTML5 aujourd’hui.

I

    • Indexation : Une des étapes de votre référencement naturel, consiste à rentrer les url de votre site sur un moteur de recherche ou sur un site spécifique.
    • IP (Internet Protocol) : Il s’agit du numéro d’identification lié à un appareil de manière permanente afin de vous connecter à internet. Elle se compose de 4 nombres séparés par un point.

J

    • Javascipt : Langage de programmation côté serveur permettant de réaliser par exemple des animations. Cela sert à transmettre des interactions aux internautes.

K

    • Keyword : Littéralement « Mot-clé » en français, il s’agit de la requête que l’internaute va taper sur le moteur de recherche. Il va s’agir de se positionner sur les bon « keywords » pour être bien référencé.
    • Keyword stuffing : Technique utilisé par les référenceurs escrocs visant à bourer de mots-clés une page. Cette pratique est sanctionnée par les moteurs de recherche.

L

    • Landing page : Littéralement « Page d’atterrissage » en français, il s’agit d’une page spécifiquement créée pour inciter à une seule action bien précise. Elle peut être conçue pour le lancement d’un produit ou pour un événement spécial.
    • Lien mort : Il s’agit d’une page ou autre contenu lié à un lien qui n’est plus accessible. Pour en être informé, Google Webmaster Tools a réservé une partie de son outil au repérage de vos liens morts.
    • Lien nofollow : .Un lien nofollow est un lien qui n’est pas suivi par les robots d’indexation des moteurs de recherche. Ces liens ne sont pas pris en compte dans l’indexation de vos pages.
    • Linkbaiting : C’est une technique visant à inciter les lecteurs à faire un lien retour vers la page du site où le linkbaiting est fait. Exemple : N’hésitez pas à faire connaître notre glossaire du marketing digital en nous citant sur votre site/blog, nous vous offrirons un joli cadeau en retour.
    • Link farm : C’est une technique qui consiste à se mettre d’accord avec un site tiers pour procéder à des échanges de liens bien que les sites soient sur des thématiques totalement différentes. Cette technique est sanctionnée par les moteurs de recherche qui ont de plus en plus de facilité à cerner ce genre de pratique.
    • Link juice : C’est en fait l’apport qu’a un site A sur un site B quand il lui fait un lien. Exemple : Wikipedia aurait un fort link juice si il décide de faire un lien vers Muslim eDesign. Il s’agit de la puissance du backlink.
    • Link popularity : Il s’agit d’un indice de popularité mesuré par les moteurs de recherche en fonction des liens entrants vers une url précise. C’est ce qui constituera son « Link Popularity », sa popularité.
    • Longue traine : Ensemble des mots-clés qui, individuellement, ne sont tapés sur les moteurs de recherche que peu de fois. Mais qui, cumulés, constituent une source de trafic importante et très qualifiée.

M

    • Marketing viral : Ensemble de techniques visant à rendre viral une partie ou l’ensemble de votre contenu. L’engagement de vos lecteurs va définir l’efficacité de votre marketing viral, la viralité de votre contenu.
    • Mentions légales : Il s’agit d’une page mentionnant les coordonnées du directeur de publication d’un site web et l’ensemble des éléments permettant d’identifier les responsables d’un site internet. Ce document est obligatoire afin de protéger les internautes en vous identifiant. En cas de litige, la personne pourrait vous contacter et par la suite entamer des démarches.
    • Moteur de recherche : Tout le monde connaît ce mot, il s’agit de l’outil permettant d’effectuer une recherche et trouver les meilleurs résultats sur une requête spécifique. C’est Google qui domine le marché avec pas moi de 94% de parts de marché. Le moteur de recherche indexe les pages de votre site et propose des résultats aux internautes en fonction de son propre algorithme.

N

    • Netlinking : Ensemble des actions menées qui contiennent notamment le fait de faire un lien vers un autre site web et d’en faire un depuis un site vers le votre.

O

P

    • Page rank : C’est un indice de popularité d’une page qui se mesure de 0 à 100. Établit par Google, cet indice est mesure par de nombreux outils. Cet indice a pour principal critère le linking de la page en question.
    • Partenariat : C’est aussi une partie prenante du référencement naturel. Un partenariat est un ensemble d’accords visant à établir un lien réciproque dit « gagnant-gagnant ». Cela permet de booster la visibilité de votre site internet et de varier la source d’acquisition de trafic de votre site web. Un bon levier afin d’acquérir de nouveaux liens entrants.
    • Pénalités manuelles / actions manuelles : Il s’agit d’une action de Google visant à pénaliser un site web ayant utilisé des pratiques non autorisées par les moteurs de recherche. Un délai est prévu pour corriger les fautes et soumettre de nouveau votre contenu sans la partie « triche ». Cependant, certaines pénalités ne sont pas soumises à cette ré-évaluation car elles sont considérées comme étant des pénalités algorithmiques.
    • Plugin : Fonctionnalité supplémentaire ajoutée à un logiciel afin de lui donner des capacités qu’il n’avait pas en son sein. Vous pouvez par exemple ajouter un plugin à WordPress afin de lui permettre de mettre en cache votre site ou réduire les tailles de vos images. Il s’agit là de fonctionnalités aditionnelles non prévues à la base. Les plugins sont en général développés par la communauté qui entoure le logiciel. Il y en a aussi, plus rarement, des officiels.
    • Positionnement : Ce terme désigne la place qu’occupe une page d’un site internet sur une requête précise sur les moteurs de recherche. Votre objectif étant d’être premier sur tous les mots clés, vos objectifs sont bien évidemment en corrélation directe avec la liste de mot-clé réalisé au préalable.
    • Protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) : Protocole complémentaire au HTML, il permet à votre browser de savoir quel serveur contacter et quels fichiers il va devoir demander afin d’afficher le contenu sur l’écran de votre ordinateur.

Q

R

    • Robots.txt : Ce fichier est la base de votre référencement naturel. Il va permettre aux moteurs de recherche d’indexer vos pages par le biais de leurs fameux robots. Il va notamment indiquer aux robots l’emplacement de votre sitemap, ainsi que les pages qui lui sont interdites d’accès. Il s’agit en fait de l’itinéraire à suivre par les robots des moteurs de recherche.
    • Racine du site : .Il s’agit de la base de votre site, l’endroit où tout le contenu de votre site web est stocké. Son organisation est très importante et doit être logique afin de favoriser la lecture de ce dernier.
    • Redirection : C’est l’action de diriger un internaute d’une page A à une page B. La redirection est effectuée à la suite d’un changement temporaire d’url, un changement définitif, un lien brisé ou bien une modification d’une url ou de l’ensemble des permaliens. Cela permet de limiter le taux de rebond lié aux erreurs 404.

S

    • SEO (Search Engine Optimisation) : C’est l’optimisation d’un site web, d’une page ou de tout autre élément pour les moteurs de recherche. Il a pour objectif d’indiquer aux moteurs de recherche que telle partie de votre contenu correspond à telle requête et que votre contenu est la meilleure réponse. Il est constitué de nombreuses techniques évoluant années après années.
    • Sémantique : le web est aujourd’hui capable d’établir des associations entre les contenus traités par les moteurs de recherche. Plus votre contenu est pertinent avec une requête d’un internaute, plus il a de chance d’être top classé par les moteurs de recherche.Il s’agit du champ lexical d’une requète précise. Plus votre texte sera riche et varié, sans utiliser le bourrage de mots-clés, plus la sémantique sera renforcée. Google comprend de mieux en mieux les différentes sémantiques.
    • Serveur FTP (File Transfer Protocol) : Protocole de communication de type TCP/IP permettant le transfert de fichiers.
    • Sitemap : Plan de votre site internet destiné aux robots des moteurs de recherche lui indiquant les pages qu’il doit et ne doit pas visiter/indexer dans le SERP.
    • Sitelink : Les sitelink sont les liens qui apparaissent parfois dessous l’url d’un site dans le SERP. Ils sont générés en fonction des pages les plus populaires du site en question et de manière automatisée. A ce jour, il est encore impossible d’avoir une main-mise directe sur les liens qui apparaissent et si, oui ou non, nous voulons voir apparaître ces derniers. Ces liens renvoient à une page inter de votre site web.

T

    • Taux de rebond : Indicateur très utile quant à la mesure de l’efficacité d’un référencement naturel. Plus il est élevé, mois les résultats sont bons. Il s’agit de la part des visiteurs quittant votre site sans avoir visité une seconde page sur le nombre total de visiteurs. L’objectif étant de l’analyser et de le réduire au maximum.
    • Trafic organique : Il s’agit du nombre de visiteurs provenant directement des moteurs de recherche et donc d’une requête basée sur un keyword.

U

    • URL “Uniform Ressource Locator” : C’est l’adresse de votre site internet, ce qu’il faut taper dans la barre d’adresse afin de trouver le contenu d’une ressource sur internet.
    • User-Agent : C’est votre carte d’identité virtuelle et non visible qui va permettre à votre navigateur web d’envoyer des informations vous concernant au serveur du site que vous visitez. C’est un code qui regroupe des informations comme le nom de votre navigateur, sa version, sa langue, votre localisation, etc.

V

W

X

Y

Z

Expert WordPress et Prestashop, diplômé en gestion et fort d’une expèrience de plus de 3 ans, je vous propose de nombreux articles sur divers thématiques toutes en lien avec le développement de votre business. * Récemment certifié Google *
Du contenu frais
Recevez tout le nouveau contenu en vous inscrivant
Vos données sont précieuses, nous ne les transfèrerons jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *